Même si le marché du DVD et du Blu-ray occupe toujours la première place après celui des salles de cinéma, ils font de moins en moins recette. Le premier semestre 2018 enregistre une baisse de -9,2% pour le DVD et -7,3% pour le Blu-Ray avec une perte de chiffre d’affaire qui représente 207,25 millions d’euros. Le tarif des nouveautés DVD augmente de 3,7% soit un prix moyen de 18,82 euros et celui des Blu-ray prend 2% pour s’afficher à 21,27 euros, cette augmentation ne va pas arranger les choses et c’est sans doute la meilleure façon de décevoir les fans et les collectionneurs de films et de séries au format DVD et Blu-Ray.

Achat de supports physique (DVD & BLU-RAY)

Achat de supports physique (DVD & BLU-RAY)

De moins en moins de sorties DVD au profit de la VOD

Ces chiffres montrent avant tout le changement de comportement des consommateurs et l’explosion des offres par abonnement. Le marché de la vidéo est en train de prendre le même chemin que la musique qui a basculé depuis longtemps vers les offres par abonnement, les résultats du semestre le confirment avec une croissance de 78% de la SVOD pour un chiffre d’affaire avoisinant les 200 millions d’euros. GFK prévoit même que la SVOD dépassera 350 millions d’euros fin 2018, la monté en puissance de Netflix et Amazon Prime Vidéo y sont évidemment pour beaucoup.

 

 

Le marché de la vidéo est en train se transformer en offre par abonnement, ce qui profite aux géants Américains Netflix et à Amazon et les positionnent en situation de monopole.